Les incroyables bienfaits de la cuisine japonaise pour la santé

  • 18 juillet 2022
  • By Admin: guide-restaurant-halal
  • Comment: 0

La cuisine japonaise fait appel à de nombreux ingrédients liés à une vie plus longue, plus saine et plus heureuse. La cuisine dans son ensemble est très pauvre en ingrédients gras, contient une tonne de protéines dans chaque bouchée et privilégie l’équilibre et la saveur naturelle. Le Japon est un pays maigre, classé au 184e rang pour l’indice de masse corporelle. En chiffres, 3,3 % de la population japonaise est exposée au risque d’obésité, contre 28,6 % en France. Cela est dû en partie aux différences alimentaires entre les cultures, alors examinons certains des ingrédients de base qui différencient le Washoku (cuisine japonaise traditionnelle) du reste du monde, et comment les préparer au mieux.

Les aliments japonais et leurs bienfaits

Découvrons donc sans plus attendre les meilleures recettes japonaises et pourquoi elles sont bonnes pour la santé. C’est parti !

Miso

La pâte miso sert de base à de nombreuses soupes et bouillons japonais. Il s’agit principalement d’un produit issu de graines de soja fermentées, ce qui signifie qu’il est absolument bourré de protéines et d’autres avantages tels que des probiotiques (en raison du processus de fermentation). Vous pouvez acheter des paquets de miso dans presque toutes les épiceries de France et, ce faisant, vous ajouterez une saveur et une texture riches à votre bouillon. Nous vous recommandons de le manger dans un bol japonais. En fait, le miso est assez agréable à boire tout seul, ou avec quelques brins d’algues ou d’autres légumes. Si vous êtes affamé et que vous n’avez rien d’autre sous la main, un morceau de miso, de soja et un peu de piment feront une collation rapide.

Saumon et autres poissons

Lorsque les Japonais s’accordent un petit plaisir gras, leur choix se porte sur l’une des meilleures sources de protéines et d’huiles essentielles de la planète. Le saumon est l’un des types de poisson les plus populaires dans la cuisine japonaise, qu’il s’agisse du sushi et du sashimi (respectivement, riz et autres ingrédients et poisson, ou simplement la présentation du poisson seul) ou de son utilisation comme ingrédient principal dans les bouillons et les grillades. Il présente également l’avantage d’être riche en acides gras oméga-3, en protéines, en vitamine B et en potassium, de réduire le risque de problèmes cardiovasculaires, de contribuer au contrôle du poids en régulant les hormones et le métabolisme, et de protéger la santé du cerveau.

Quinoa

Le quinoa a acquis une certaine réputation dans le monde occidental en tant que « super aliment ». Certes, il s’agit d’une classification assez arbitraire, mais que vous pensiez qu’il s’agit d’un mot à la mode ou d’un don du ciel, vous ne pouvez pas contester les avantages pour la santé qu’il apporte. Les Japonais utilisent le quinoa comme substitut du riz dans certains repas, ou pour étoffer de plus grandes portions de riz (car il est moins calorique et plus nutritif). Si vous voulez essayer le quinoa à la maison avec une touche japonaise, essayez cette recette de salade de quinoa japonaise.

Le monde merveilleux des champignons

Les Japonais adorent utiliser les champignons dans leur cuisine. Qu’il s’agisse d’Eryngii (également connu sous le nom d’huître royale), d’Enoki, de Shiitake, de Maitake, de Kikurage ou d’un autre type, chaque champignon a sa propre saveur et sa propre texture. Une portion de Kikurage ajoutée à un plat n’apporte que 80 calories, pas de sucre et moins d’un gramme de graisse, pour 2,6 g de protéines, du fer, des vitamines B-1 et 2, et plus de la moitié de l’apport journalier recommandé en fibres alimentaires. Les shiitakes (le champignon à soupe japonais le plus connu) sont souvent consommés crus pour 26 calories et moins d’un gramme de graisse, pour 2g de protéines et 2g de fibres alimentaires.